RETRO 2018 – Mes 8 courses marquantes

Comme bien souvent à chaque fin d’année, place à la traditionnelle rétro. J’ai retenu 8 courses qui sortent du commun. Haute intensité sportive ou émotionnelle, elles méritent une place à part dans le flot 2018. Explications.

Le plus gros combat
Fado du Chene et Feeling Cash – Prix de Vincennes

Que cela soit à l’attelé ou au monté, la génération des F laisse entrevoir des grands leaders. Au trot monté, Fado du Chêne a réalisé un triplé inédit depuis Holly du Locton : Saint-Léger des Trotteurs, Prix d’Essai et Prix de Vincennes. Son combat face à Feeling Cash vaut son pesant d’or dans les gros duels de l’année !

Le numéro d’équilibriste de Paul Ploquin, une scène aussi rare qu’impressionnante. Images issues de la voiture suiveuse à l’intérieur de la piste !

La plus stressante
Le Prix d’Amérique 2018

A vivre derrière la télévision, c’était haletant. Surtout en ajoutant les nombreuses minutes de flottement au moment du départ pour s’élancer. Ces instants ont été encore plus difficiles à supporter depuis l’hippodrome !

Un stress de dernière minute pour un Prix d’Amérique 2018 au niveau très relevé. La joute entre Readly Express et Bold Eagle, un moment de sport intense.

Petit bonus personnel, la joie de Timo Nurmos quelques minutes après la victoire de Readly Express. L’entraîneur remonte la ligne droite de Vincennes en courant !

La plus impressionnante
Le Prix de Cornulier

Le rouleau compresseur de Philippe Allaire a écrasé l’édition 2018 du Prix de Cornulier. Il est rare de ressentir à ce point le sentiment de puissance dégagé par un cheval de course. Même si Draft Life a fait plus que résister, Traders a laissé une impression monstrueuse ce jour-là.

La plus émouvante
La dernière course de « ma » Diva des Marceaux

Comparée aux courses citées ci-dessus, nous retombons de plusieurs étages ici. C’est ma petite minute « nostalgie ». Né à quelques kilomètres du lieu-dit « Les Marceaux », j’ai pu voir grandir et évoluer Diva des Marceaux depuis son plus jeune âge. Elle termine sa carrière sur deux victoires. La dernière dans son jardin de Marseille-Borély. La soeur de la semi-classique Cosmic Girl, fille de Ready Cash, sort par la « petite porte » de la PMH et entre au haras. See you soon.

Diva balance marseille

La plus événementielle
Bold Eagle à Feurs

Voir un champion courir sur l’hippodrome où j’ai grandi, c’est un sentiment particulier à expliquer. Dans le froid du mois de novembre, le public était venu se masser dans les tribunes pour voir Bold Eagle en exhibition. La course fut une formalité, mais l’objectif était ailleurs : faire parler des courses de la plus belle des manières, attirer la foule sur l’hippodrome. Pour l’avoir vécu sur place, le pari était réussi !

La plus cauchemardesque
La batterie de Bold Eagle dans l’Elitloppet 2018

A la fois le pire souvenir et le plus douloureux de l’année. La tension dans les tribunes de Solvalla était la même qu’en 2017, la passion de la foule pour Bold Eagle totalement intacte. La tumultueuse histoire entre le champion Français et l’Elitloppet a connu une fin terrible pour les parieurs et les spectateurs. De longues minutes en piste, entre montée en pression et faux départ, le cauchemar de Bold Eagle dans l’Elitloppet a comme un arrière-goût d’amertume.

La plus étonnante
La victoire de Villiam dans le Grand Prix de l’UET

Timo Nurmos gardera un excellent souvenir de son année 2018 en France. Présent en finale du Grand Prix de l’UET avec Villiam, le cheval réalise une performance sportive sortant de l’ordinaire. Mal parti puis longtemps dernier, il fait le tour de ses adversaires dans les 1000 derniers mètres et résiste à Mellby Free pour gagner. Etincelant en 2017 puis plus discret depuis le début de l’année 2018, vivement 2019 pour le retrouver sur les hippodromes et peut-être en France. De la graine de champion !

La plus 😵 
Le « double K.O » infligé par Face Time Bourbon à Fleuron du Goutier et Feliciano

Si, depuis ce Prix de Montélimar disputé le 15 septembre dernier, Face Time Bourbon a parcouru du chemin, son mental explose au yeux de tous ce jour-là. En plus de valider ce test au niveau groupe, le cheval de Sébastien Guarato écrase Fleuron du Goutier et Feliciano. Venus attaquer Face Time Bourbon l’un après l’autre, ils finiront par plier et sous la facilité et le mental d’acier du « frère de sang » de Bold Eagle (fils de Ready Cash et d’une mère par Love You).

2 commentaires sur “RETRO 2018 – Mes 8 courses marquantes

Ajouter un commentaire

  1. C’est votre avis et je le respecte…. mais je ne suis pas d’accord : et le Critérium des 5 ans entre Délia et Davidson ? et les +25m dans le Sélection et les +50m dans l’Etoile de Davidson ? et la cinglante défaire infligée par Davidson à Bold dans le Bretagne… Davidson du Pont est le cheval de l’année 2018 et il n’est même pas cité 1 fois, c’est dommage…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :