PRIX DE CORNULIER 2019 – Ce qu’il faut retenir des préparatoires

Le Prix de Cornulier se rapproche à grands pas. Que savons-nous sur la plus belle épreuve au trot monté de l’année ? Faisons le point sur l’édition 2019.

Vers un nouveau duel Traders / Bilibili

Le Prix du Calvados fut une excellente confirmation. Nous devrions assister une nouvelle fois à un duel entre le trotteur d’origine Italienne de Philippe Allaire et le colosse de la famille Abrivard. C’est avant tout le principal enseignement des courses préparatoires au Prix de Cornulier.

Remis de sa fracture de la malléole à une vitesse record, Yoann Lebourgeois sera bien en selle sur Traders le jour J. Aucun changement spécifique à signaler pour ceux deux-là.

Par contre, la famille Abrivard devrait prendre le pari de déferrer des quatre pieds pour la première fois au trot monté Bilibili. Vainqueur « à 85% » du Prix du Calvados, le combat promet d’être aussi intense que l’an dernier entre ces deux grands chevaux montés.

Briac Dark a son mot à dire

Dans une édition qui pourrait s’apparenter creuse, derrière Traders et Bilibili, Thierry Duvaldestin a tenté un coup avec Briac Dark. S’estimant avoir une « septième chance » dans le Prix d’Amérique, l’entraîneur enchaîne un long mois de janvier pour son cheval : Bourgogne – Calvados – Cornulier – Amérique. Les deux premières étapes ont été franchies sans embûche. Troisième du Prix du Calvados, il sera peut-être un léger ton en-dessous de Bilibili et Traders mais sa classe lui permet de viser le podium.

Les jeunes ont-ils une chance ?

De manière générale, l’avis des turfistes se cantonne autour de Traders, Briac Dark et Bilibili. A l’image de ce dernier, Dexter Fromentro pourrait être pieds nus. Une configuration qu’il n’a jamais connu. Canadien d’Am demeure une énigme et la « Présidente » Elladora de Forgan devra absolument sortir le grand jeu face aux meilleurs.

Dryade du Parc et Ekeren, tous deux vainqueurs d’une épreuve qualificative, ont peu d’expérience dans les courses inter-générationnelles. Deux chevaux sur la phase ascendante mais dont les records sur 2700 mètres ne sont jamais descendus sous la barre des 1’13 ».

Pour Ekeren, il faudra vaincre le signe indien des 5 ans. Le dernier cheval âgé de 5 ans à être monté sur le podium du Cornulier est Scipion du Goutier (3e) en 2011, tandis qu’il faut remonter à One du Rib en 2007 pour retrouver un vainqueur âgé de 5 ans.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s