Aubrion du Gers peut-il gagner l’Elitloppet 2019 ?

Fort d’une incroyable série de quinze victoires consécutives, Aubrion du Gers s’apprête à aller défier les Scandinaves pour l’Elitloppet 2019. Le champion de Jean-Michel Bazire peut-il apporter à la France une 21e couronne dans la course la plus importante de l’année en Suède ? 

Oui car…

C’est un « couteau suisse »

Autostart, volte, vitesse, endurance. Aubrion du Gers possède une polyvalence à tout épreuve. Sa faculté d’adaptation à chaque situation est une de ses grandes forces. Jean-Michel Bazire l’estime depuis longtemps.

Il a des bons pieds

C’est une donnée qui peut paraître anodine mais la piste de Solvalla est réputée pour être assez dure. Encore plus pour le week-end de l’Elitloppet, où « l’ovale » est travaillée de façon à être rapide, et avoir des bons chronomètres. Depuis le début de sa carrière, Aubrion du Gers a prouvé que le déferrage n’était pas un soucis. Il a disputé 42 courses (sur 69) en étant pieds nus. Précisons que Jean-Michel Bazire souhaite le voir sans fers dès la batterie. Dans l’histoire récente de l’Elitloppet, il n’est pas rare de voir des gagnants d’Elitloppet pieds nus en batterie et en finale. C’était le cas de Timoko en 2014 et de Ringostarr Treb l’an dernier.

Impossible n’est pas Bazire

L’objectif de l’Elitloppet ne date pas d’hier. Cela fait près de huit mois que Jean-Michel Bazire songe à présenter Aubrion du Gers en Suède. Après le festival hivernal, peut-il réussir là où il ne l’a pas encore fait ? S’il a déjà remporté l’Elitloppet en tant que driver (L’Amiral Mauzun en 2007 et Exploit Caf en 2008), ce serait une première pour lui en tant qu’entraîneur.

Non car…

Il peut manquer de vitesse au départ

Dans toute sa carrière, Aubrion du Gers n’a couru qu’à une seule reprise sur 1609 mètres. C’était lors de son avant-dernière course, dans le Critérium de Vitesse de Basse-Normandie. Pour sa découverte, le cheval a été pris de vitesse dès les premières longueurs. Il s’est néanmoins imposé mais comment peut réagir le cheval sur le petit anneau de Solvalla ?

L’équipe de l’émission « Lahalle Racing Club » s’est interrogée elle-aussi sur ce manque de vitesse au départ.

Le numéro 1 peut être un problème

Le numéro 1 peut être un atout pour la plupart des chevaux. Pour Aubrion du Gers, cela peut poser problème. En plus d’être pris de vitesse dans les premières longueurs de course, le piège peut se refermer, obligé de subir la course. Au risque de ne jamais trouver l’ouverture. Cela devient plus problématique avec Dijon, dont le numéro 8 peut laisser penser que Romain Derieux « avance les mains » dans les premiers mètres et fasse accélérer les chevaux à l’extérieur.

Il ne fait pas partie des favoris des bookmakers

Depuis deux ans, les bookmakers se frottent les mains. Le double échec de Bold Eagle leur a permis de ressortir largement bénéficiaires des édition 2017 et 2018. Pour cette année, ils ne croient pas spécialement aux chances d’Aubrion du Gers. Si Readly Express est désigné comme favori, les sites « Racebets » et « Unibet » proposent la victoire finale d’Aubrion du Gers… à près de 10/1 !

Cotes Elitloppet

 

Photo de Une
©
Julie Hardouin
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s