SERIE / Ces internautes qui font les courses (Frédérique Guin Laurent)

Ils ont tous la même passion : les courses de chevaux. Ils ont choisi de faire partager leur passion sur internet. Portrait de ces anonymes qui ne comptent pas leurs heures pour les chevaux et qui nous présentent leurs plate-formes.

89045165_559515404773747_3051227750141526016_n


PRESENTATION

61384762_447021362528664_1975405216350076928_n

Frédérique Guin Laurent
60 ans
Profession : chef des travaux dans un lycée photo
Discipline : Trot

« J’ai découvert les courses de trotteurs à Vincennes en nocturne dans les années 80, à mon arrivée sur Paris. Ensuite, je suis venue assister occasionnellement aux courses et j’étais attirée par cet atmosphère. Depuis trois ans, c’est devenu pour moi une véritable révélation photographique. J’ai eu envie d’être photographe depuis mes 12 ans, avec l’appareil photo de mon père en bandoulière  Parallèlement, j’ai fait finalement des études de cinéma ».

Avec mes parents, nous allions souvent en ballade les dimanche au Petit Port, l’hippodrome de Nantes. A l’époque, les chevaux passaient vraiment à coté de nous. Une simple barrière encadrait le parcours. Ensuite, le Prix d’Amérique 2017 a été pour un déclic pour moi. J’ai eu envie de m’approprier photographiquement la relation entre l’Homme et le cheval à travers des clichés de coulisses »

Frédérique ne gère pas de page sur les réseaux socieux ni de site mais elle partage régulièrement ses photos avec les différentes communautés présentes sur Facebook.

« Je suis portraitiste humaniste. Je m’intéresse aux rapports intimes ou privilégiés que je peux percevoir lors de mes longs moments d’immersion silencieux. J’ai eu l’opportunité d’exposer au Club Uranie. Marie-France, la présidente du Club,  est venue me voir pour me demander si je voulais exposer lors des journées du Prix de France et du Prix de Paris. Elle avait vu mes clichés et trouvait qu’il y avait quelque chose qu’elle n’avait pas vu avant. Par la suite, mon exposition partira à La Capelle pour le « TGV ».

Capture d’écran 2020-03-10 à 12.52.43

« Mon approche en noir et blanc est ma propre signature et j’ai fait ce choix depuis longtemps pour son aspect intemporel, qui renvoie à une tradition photographique et offre une distance à la réalité. Les retours que j’ai mettent en lumière ce coté émotion, sentiment qu’il y a dans mes clichés, et j’en suis ravie ».

Retrouvez en lien les autres épisodes de notre série

Catégories: Trot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s