PRIX DE BRETAGNE – Les enseignements

20191117162435_PrixBretagne_BV1_8476

Les qualifiés

  1. Davidson du Pont (Jean-Michel Bazire)
  2. Chica de Joudes (Alain Laurent)
  3. Looking Superb (Jean-Michel Bazire)

Le vainqueur – Davidson du Pont

D’entrée de jeu, Davidson du Pont rappelle à tous ses adversaires qu’il sera bien l’un des favoris du prochain Prix d’Amérique. Franck Ouvrie l’a drivé pour l’avenir, sans chercher à contrer Who’s Who lorsque ce dernier a pris la tête à l’amorce de la descente. Sans se faire piéger, pour se décaler à l’entrée de la ligne droite, Davidson du Pont sprinte pour ajuster tout son monde, à commencer par la « barre de fer » Chica de Joudes. Objectif atteint avec la victoire et surtout la qualification. La préparation va pouvoir se dérouler dans le plus grand calme pour Jean-Michel Bazire…. d’autant plus que Looking Superb décroche également son ticket pour le Prix d’Amérique.


Les perdants – Eugenito du Noyer & Who’s Who

Il était très attendu pour sa première confrontation face aux meilleurs trotteurs. Eric Raffin l’a mené comme il fallait : cacher le plus longtemps possible et venir finir. Son parcours a été totalement limpide. Eugenito du Noyer doit se contenter de la sixième place, échouant à la hanche d’Enino du Pommereux. Il réalise sa valeur, après avoir eu le dos du futur gagnant Davidson du Pont.

Concernant Who’s Who, il était très joué, s’élançant même en position de troisième favori. Il lui a manqué d’un parcours pour pouvoir viser la victoire. Chica de Joudes lui a fait mal, en accentuant la pression progressivement. Son parcours du jour lui aura fait du bien physiquement, je demande à le revoir.


Celui qui court mieux que ne l’indique son classement – Feliciano & les « Pommereux »

Voir un cheval de 4 ans au départ du Prix de Bretagne n’est pas courant. Pour ses premiers pas contre les cadors, Feliciano n’a pas été ridicule, loin de là. Longtemps tenu enfermé côté corde, sur une quatrième ligne, il est un de ceux qui laisse une excellente impression. En étant un rang plus près, il aurait sans doute termine dans les cinq premiers.

Delia et Enino sont également dans les temps pour la course à l’Amérique. Frère et soeur, dans un style différent ce dimanche, seront à suivre dans les préparatoires. La femelle, fautive dans le premier tournant et encore ferrée, trace une bonne ligne droite. Tandis que le mâle est à créditer des meilleurs derniers 1000 mètres, en 1’09″8 !

La déclaration

« Faire le tour de Chica de Joudes, c’est très écoeurant. On a eu le nez au vent un peu trop tôt sinon il peut gagner. Il peut être encore mieux que ça. »

Alexandre Abrivard, driver de Looking Superb (3e)

Le chiffre – 1

Depuis 20 ans, seul Ready Cash, en 2011, est parvenu à réussir le doublé Prix de Bretagne – Prix d’Amérique. Davidson du Pont fera-t-il mentir les statistiques ?


 

A lire sur le même sujet

Meeting d’hiver 2019-2020 – le dossier spécial