PRIX DU BOURBONNAIS, les enseignements

Les qualifiés

    1. Delia du Pommereux (Sylvain Roger / Déjà qualifiée)
    2. Belina Josselyn (Jean-Michel Bazire)
    3. Bird Parker (Philippe Allaire / Déjà qualifiée)

Le vainqueur – Delia du Pommereux

La marche à gravir face aux chevaux d’âges, Delia du Pommereux l’a avalé à une vitesse déconcertante. Toujours placée mais rarement gagnante dans sa génération, la fille de l’incroyable Noune du Pommereux est en passe de devenir l’une des prochaines favorites du Prix d’Amérique. Sprinteuse au jeu de jambes aussi rapide que la Jamaicaïne Shelly-Ann Fraser, double championne olympique du 100 mètres, sa ligne droite dans ce Prix du Bourbonnais lui permet de devancer une nouvelle fois tous ses aînés.

Après des semaines difficiles passées à l’hôpital, après une violente chute aux qualifications à Caen, Sylvain Roger a retrouvé le sourire !


Le grand perdant – Bold Eagle

Il était attendu au tournant. Bold Eagle n’a pas répondu présent…. mais a montré du mieux physiquement. Pris au piège de l’arrière-garde, Franck Nivard a préféré tenter quelque chose que de subir la course du départ à l’arrivée. En vain.

Pourtant, le champion a fait 700 mètres à bloc. Physiquement, il n’est pas cuit mais il faut admettre qu’avec l’âge et le poids d’une carrière antérieure, Bold Eagle n’a plus la marge pour faire le tour de ses rivaux. L’idée d’un troisième couronnement dans le Prix d’Amérique est encore loin… mais ses adversaires ne l’oublient pas, loin de là !


Quention sur… la drive de Franck Nivard

Régulièrement, Franck Nivard saute dans le wagon de la troisième épaisseur lorsqu’il se forme. Cette fois, la « main froide » a été « chaude » avec Bold, prenant ses responsabilités. Les 1000 derniers mètres de course ont été faits à bloc par tous. Certains diront qu’il a fait trop fort, le driver a tenté sa chance.


Celle qui court mieux que ne l’indique son classement – Belina Josselyn

Coton dans les oreilles, seulement DP. Dans une forme stratosphérique, Jean-Michel Bazire a encore quelques poires pour la soif avec sa petite championne. Pas encore à 100%, c’est encore un « Bazire » qui se retrouve dans la colonne des meilleures impressions. Entre Davidson du Pont et Belina Josselyn, les Scandinaves sont prévenus !


La minute Tracking

Le replay du Prix du Bourbonnais vu du Tracking. Les lignes droites de Delia du Pommereux et Belina Josselyn sont assez folles. Les deux juments frôlent avec la minute dans la phase finale !


La déclaration

« Bold Eagle n’est pas encore complètement cuit. Maintenant, il faut vraiment avoir le bon parcours. Il ne va pas falloir le mener comme une première chance mais comme pour être 4-5e »
Franck Nivard


Le chiffre – 1 406 277

Le compte en banque de Voltigeur de Myrt. Après plusieurs mois. Après une année 2018 quasi blanche et deux performances mauvaises dans les préparatoires, le double lauréat de groupe 1 part à la retraite. « Ce n’est pas juste de courir dans ces conditions » explique son entraîneur Roberto Donati. Vainqueur du Critérium des 4 ans 2013 et du Prix René Ballière 2015, Voltigeur de Myrt aura également eu le talent de se hisser à la 2e place du Prix d’Amérique 2015.

Tout le meeting d’hiver en un seul clic avec le dossier spécial en cliquant ici