PRIX TENOR DE BAUNE & CRITERIUM CONTINENTAL – Les enseignements

D’un côté, un très convaincant Excellent. De l’autre, un Face Time Bourbon vainqueur mais qui a donné des sueurs froides. Debrief’ express de ces deux courses qualificatives à l’Amérique.

PRIX TENOR DE BAUNE
Excellent, impressionnant !

20191222162827_Tenor&Criterium_BV1_8871

Le qualifié

  1. Excellent (Laurent-Claude Abrivard)

Alexandre Abrivard s’est offert une victoire de prestige… et un choix cornélien. Fils de Real de Lou, qui vient à maturité avec son année de cinq ans, Excellent a laissé une drôle d’impression ! Lancé à 1200 mètres de l’arrivée, le cheval de la famille Abrivard a battu tous ses adversaires à la régulière. Enino du Pommereux devra (encore) attendre pour décrocher un pass pour le Prix d’Amérique.

Le dilemme pour Alexandre Abrivard est désormais le suivant : qui va-t-il driver dans le Prix d’Amérique ? Il a donc le choix entre Excellent et Looking Superb. Une chose de sûre. Après la performance de son partenaire du jour, il fait partie de ceux qui détiendront une chance pour terminer dans les cinq premiers du Prix d’Amérique 2020 !

« Mon père et Jean-Michel (Bazire) sont amis, j’ai qualifié un cheval pour chacun d’eux. Si mon père veut se faire plaisir pour driver son cheval, il le drivera. Sinon, ça m’embêterait d’aller chercher un driver ailleurs »

Alexandre Abrivard, driver d’Excellent


CRITERIUM CONTINENTAL
Face Time Bourbon a eu très chaud !

20191222173817_Tenor&Criterium_BV1_9592

Le qualifié

  1. Face Time Bourbon (Sébastien Guarato)

Je dois avouer que pour la première fois depuis son succès dans le Critérium des 3 ans, c’est la première fois où je doute que Face Time Bourbon puisse vaincre dans le Prix d’Amérique 2020. Il faut dire que Campo Bahia a laissé une telle impression sur la piste, malgré sa disqualification !!! Pieds nus pour la première fois de sa carrière, le cheval entraîné et drivé par Conrad Lugauer avait fait le plus dur avant de s’enlever à l’entrée de la ligne droite.

Face Time Bourbon, après avoir rétrogradé de par le jeu des relais dans le dernier tournant, est revenu pour gagner, tout en profitant de la faute de son adversaire. Néanmoins, il ne faudra pas se retrouver trop loin dans le parcours pour espérer gagner le Prix d’Amérique !

Un mot tout de même sur une jument que j’ai appris à adorer au fil de l’année 2019, c’est Fleche du Yucca. C’est tout sauf une surprise de la retrouver aussi bien classée au niveau groupe I. Sa faculté première reste sa grande pointe de vitesse, d’environ 300 mètres. Elle a parfaitement suivi Face Time Bourbon dans le tournant avant de prolonger son effort. Si un jour elle est pieds nus, attention à elle !

Publicités