#DirectionAmérique – Les enseignements (Qualif#1 Prix de Bretagne)

Les qualifiés

  1. Diable de Vauvert
  2. Feliciano
  3. Bahia Quesnot

Le vainqueur – Diable de Vauvert

Il passait un test à ce niveau de compétition… et Diable de Vauvert l’a réussi. Sa trajectoire est exponentielle depuis quelques mois et le partenaire de Gabriele Gelormini a, encore une fois, repoussé ses limites pour remporter cette première course qualificative au tournoi des Prix d’Amérique Races, le Prix de Bretagne. Un parcours millimétré pour conserver l’avantage du strict minimum sur Feliciano et décrocher, sans aucun doute, le plus beau succès de sa carrière. En cette année 2020, Diable de Vauvert est au sommet de son art !


Le perdant – Valzer di Poggio

Il s’est élancé dans la peau du favori de la course mais il a manqué un peu plus de 100 mètres au pensionnaire de Jean-Michel Bazire pour conserver son invincibilité. Néanmoins, c’est un perdant avec les honneurs car Valzer di Poggio a fait le travail lors de la seconde moitié de course, en plus d’avoir mis un « tir » dans la montée. Juste dans ses allures dans la ligne droite d’arrivée, il a fini par craquer en se montrant fautif aux abords du poteau, sous la pression des attentistes.


Ceux qui court mieux que ne l’indique le classement – Ils sont nombreux

Est-ce là le témoin que cette Qualif#1 du Prix de Bretagne est une qualificative mitigée ? L’adage de vieux turfiste veut que, lorsqu’une course comporte beaucoup trop de notes, c’est un mauvais témoin. Ce point-là restera à démontrer dans les semaines qui viennent.

Quoiqu’il en soit, nombreux sont ceux qui se sont parfaitement défendus dans la phase finale, en pouvant espérer mieux dans leur classement. Fakir du Lorault a mis son coeur sur la piste, encore une fois, tout en échouant de peu pour la qualification. Carat Williams a tracé une ligne droite solide, tout comme Tony Gio, Drole de Jet n’a pas été des plus chanceux, tout comme Billie de Montfort. Enfin, Delia du Pommereux a affiché un bon visage, malgré sa faute à quelques mètres du poteau.


La déclaration

« A la déclaration des partants, au moment de choisir entre Diable de Vauvert et Billie de Montfort, ça fait mal au coeur. Je ne me suis pas trompé pour une fois. »

Gabriele Gelormini – Driver de Diable de Vauvert


La Minute Tracking


Le chiffre – 7

Soit le nombre de victoires du tandem Gabriele Gelormini et Diable de Vauvert. En 17 associations, ils ont terminé à 11 reprises sur le podium et à 16 reprises dans les cinq premiers.


A lire sur le même sujet

Meeting d’hiver 2020-2021 – Le dossier spécial